top of page

COVID 19: Les informations au CD68

Initié le :

20 mars 2020uin

Mise à jour le :

31 mars 2020

En résumé  / Demande de la CFDT:

Dans le cadre des entretiens individuels exceptionnels sur place auprès des publics fragiles et pendant cette période de troubles, il a été attesté que certains entretiens devaient s'organiser sans les protections basiques que nous rappellerons ci dessous.

A ce titre, un courrier à été envoyé à la DRH et la direction générale pour rappeler que les agents concernés pouvaient exercer leur droit de retrait sans conditions si les conditions de sécurité minimale n'étaient pas respectées.

Où en est-on aujourd'hui ? Notre exigeance

Il nous a  été rapporté au 20 mars que des entretiens exceptionnels sur place (en plus de ceux à domicile) pouvaient être organisés dans le cadre des suivis RSA, pour des dossiers particulièrement complexes et ce dans le cadre de la situation épidémique grave que nous connaissons actuellement.

 

Dans le cadre du plan de continuité d’activité du CD68, nous reconnaissons bien évidemment le caractère d’urgence de ces entretiens et leurs possibles tenues exceptionnelles avec des personnes socialement fragiles.

 

Néanmoins, si les 4 principes élémentaires listés ci-dessous ne pouvaient être garantis pour ces entretiens, nous inviterions les agents à faire exercer leur droit de retrait, immédiatement sans condition :

  • la mise à disposition de masque réglementaire aux agents ;

  • la mise à disposition de gel hydro alcoolique réglementaire aux agents ;

  • la mise à disposition de gants réglementaires aux agents ;

  • la distance garantie d’1 mètre au moins entre les agents et les bénéficiaires pendant les entretiens.

Retrouvez le courrier en téléchargement et à faire valoir si vous êtes concerné(e). N'hésitez pas à nous contacter si tel était le cas...

Dès le week end suivant, la Direction Générale nous a affirmé refaire passer les consignes minimales auprès des hiérarchies concernées. Nous espérons donc que les  conditions minimales seront respectées dès ce 21 mars.

bottom of page